AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (chez un blond) dérapage imminent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


Voir le profil de l'utilisateur
arrivé(e) le : 30/08/2015

MessageSujet: (chez un blond) dérapage imminent   Mer 2 Sep - 14:44

tu cavales entre les rues de cape town dans une parfaite coordination avec tous les signaux lumineux, la route s'ouvre devant toi, tu es parfaitement dans les temps. car s'il y a bien quelque chose que tu ne supportes pas c'est livrer des pizzas froides. beaucoup rigoles quand tu expliques ce que tu fais pour gagner ta vie mais tu t'en contrefiches. t'en as une douzaine à livrer dans le quartier le plus huppé de la ville donc si tu fais ça bien tu t'en sortiras avec un bon pourboire. arrivé devant la maison -ou plutôt manoir, tu empiles les boîtes sur des bras avant d'aller sonner. il y a un bordel pas possible, t'entend les gens crier dans le jardin et des personnes sauter dans une piscine, les basses résonnent avec une mauvaise qualité et on t'ouvre enfin. un blond complètement défoncé t'ouvre la porte et t'indique où poser les pizzas. tu trouves une grande table pas loin où sont étalées toutes sortes de substances ne se limitant pas à l'alcool. le blond te donne un billet beaucoup trop gros que tu fourres dans ta poche. t'es sûr le point de partir quand une chevelure attire ton attention. une blonde pas commune que tu as déjà fait gémir. la blondie. sauf qu'elle est trop occupée avec un autre, tu sens un picotement te monter au nez. elle a sa bouche agrafé à celle d'un autre. un autre blond à chemise et cachemire sur les épaules, un beau cliché qui lui fout les mains sur ses hanches. tu avances sans réfléchir vers lui, le tirant de blondie par l'épaule pour lui donner une droite en plein visage sans prévenir. tu regardes blondie qui ne parle pas, elle ne devait pas s'y attendre. « j'aime pas sa gueule. », tu sens que les personnes t'observent, peut-être trop défoncés pour comprendre mais tu te sens une nouvelle fois jugé. tu regardes blondie qui a l'air aussi mal au point, bien plus pâle qu'à son habitude ça te fous en l'air de la voir comme ça mais c'est le genre de chose que tu n'assumeras jamais. « et la tienne non plus. »

_________________
Des actes sur terre, un cri vers l'horizon. @ ALASKA & thanatos.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Voir le profil de l'utilisateur
arrivé(e) le : 02/09/2015

MessageSujet: Re: (chez un blond) dérapage imminent   Mer 2 Sep - 15:11

« we go hard or we go home. we gon do this all night long. we get freaky if you want, b*tch i'm madonna. » en boucle dans ma tête, la musique est bien trop forte, j'ai la tête qui tourne aussi vite qu'un putain de tourniquet. j'ai mélangé les alcools ce soir, j'ai commencé à la tequila et je me finis à la vodka-orange. perchée sur mes talons d'une bonne quinzaine de centimètres, la pièce bondée de monde vacille de temps à autre. je n'ai rien avalé de la journée, je n'ai absolument rien dans le corps si ce n'est mes verres de la soirée. je suis défoncée, pourtant je tiens encore debout habituée, mais surtout aider du grand blond qui a glissé ses bras musclés autour de mon corps frêle. je n'ai aucune idée de son prénom et pour dire vrai, je m'en fiche complètement. quelle importance ? demain matin j'aurais certainement oublié à l'avoir même rencontré. je bouge sur le rythme de la musique, je ris, je m'éclate. mes mains se baladent sur son torse dénudé tandis que mes lèvres ne sont scotchées aux siennes sans retenue aucune, je sais parfaitement que je vais passer la fin de soirée avec lui dans une des chambres à l'étage. ma vie se résume à ça, de soirées en soirées, alcool, drogue, sex, le cycle sans fin. je n'ai pas de but précis dans la vie si ce n'est profité de la sorte, oui, c'est ce que j'appelle profiter de la vie. dépenser l'argent de papa qui coule de toute façon à flots. et puis il débarque, il détache le blond de moi d'une telle brutalité que j'en perds l'équilibre quelques secondes sans pour autant chuter. il vient d'écraser son poing dans la figure du pauvre mec qui s'est étalé dans une table et l'a emporté avec lui dans sa chute. je pose les yeux sur lui, une expression d'incompréhension sur le visage, c'est quoi son foutu problème ?! comme pour répondre à la question que je m'étais posé dans ma tête, il ouvre la bouche : « j'aime pas sa gueule. »je le fusil du regard, tout le monde admire désormais la scène, attendant patiemment que le gars à terre ne se relève pour un second round. « et la tienne non plus. » ajoutes-t-il. je soupire, hors de moi. je le choppe par le bras et l'attire avec moi dans une pièce voisine, beaucoup moins remplis et d'où je fais partir les quelques fêtards en un seul regard. une fois seul, je le lâche et me tourne pour lui faire face. « putain mais c'était quoi, ça ?! me fait pas une crise de jalousie, pas à moi ! pas devant tout le monde, abruti ! » m'exclamais-je. je levais les yeux au ciel et chopais un verre rempli qui traînait pour le boire d'un traite.

_________________

and she doesn't give a damn
she likes the taste of captain morgan. cigarettes oh she adores them. she can get a little crazy sometimes. tight shirts and mini skirts, her family's rich so she'll never work. and she's always on my mind. well she lives at night and sleeps all day she'll dance and drink her life away. she gets what she wants and doesn't quit, she might as well get paid for it but she doesn't know who i am.


Dernière édition par Blondie le Mer 2 Sep - 19:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Voir le profil de l'utilisateur
arrivé(e) le : 30/08/2015

MessageSujet: Re: (chez un blond) dérapage imminent   Mer 2 Sep - 15:40

j'entends le blond qui commence à se relever mais je ne bouge pas d'un poil. trop occupé à observer blondie perdre pied. elle a l'air dans un sale état mais pas au point de ne pas comprendre ce qu'il se passait. je remarque enfin sa tenue, vulgaire, c'est comme si elle était sur le point de passer à l'acte. le blond avait déjà commencé à la déshabiller. je soupire, ça m'exaspère. puis sans un mot elle me prend par le bras pour m'attirer ailleurs, je décide de la suivre en lançant des regardes exhaustifs au blond qui venait de se relever, comme pour lui dire que je venais de piquer sa meuf. puis je me retrouve seul avec blondie. je la regarde s'énerver contre moi, ça me fait sourire. « t'inquiète pas, la jalousie c'est pas mon truc. j'avais juste besoin de taper un abruti ce soir. », je la regarde vider un autre verre. elle en attrape un second mais je lui pique des mains pour le vider à mon tour. « j'en ai plus besoin que toi. », tu regardes la fermeture éclair de sa robe à moitié ouverte, on pouvait deviner son soutien-gorge. tu détournes le regard et lui lance ton plus beau sourire provocateur « j'ai ramené une chèvre-miel, ta préférée. et rhabille toi, si tu penses que je vais retoucher à ton corps de comtesse c'est loupé, désolé chérie. ».

_________________
Des actes sur terre, un cri vers l'horizon. @ ALASKA & thanatos.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Voir le profil de l'utilisateur
arrivé(e) le : 02/09/2015

MessageSujet: Re: (chez un blond) dérapage imminent   Mer 2 Sep - 19:32

« t'inquiète pas, la jalousie c'est pas mon truc. j'avais juste besoin de taper un abruti ce soir. » et il me sort un de ces sourires presque niais qui me donnent la nausée. sacha, c'est le blaireau de base. quoi ? faut être honnête ! parmi les gens que je fréquente, il fait tache ! je ne côtoie généralement que des ceux de mon milieu social. il est tout à fait normal pour moi de n'avoir dans mon répertoire des gosses de riches comme on nous surnomme facilement. je suis le genre qui pense "ceux qui se ressemblent s'assemblent." vous me voyez traîner avec des gens comme lui en temps normal ? c'était non-envisageable. la petite scène qu'il m'avait joué ce soir, j'aurais déjà assez de mal à faire passer ça comme un accès de folie. je levais de nouveau les yeux au ciel et m'apprêtais à enchaîner un verre de plus quand il se permit de me le prendre des mains. je le regardais béa quelques secondes. « j'en ai plus besoin que toi. » laissait-il entendre. un petit sourire amusé se dessinait alors au coin de mes lèvres tandis qu'il avalait l'alcool d'une traite à son tour.  « ça c'est certain. » commentais-je alors. je m'étais ensuite hissée sur le plan de travail et y étais désormais assise et je le regardais. « j'ai ramené une chèvre-miel, ta préférée. et rhabille toi, si tu penses que je vais retoucher à ton corps de comtesse c'est loupé, désolé chérie. » ah ouais, le temps d'un instant avec tout l'alcool que j'avais ingurgité le long de cette soirée j'aurais presque pu oublier qui il était. il était sexy sacha, dans son genre. dans le genre pauvre. ça donnait un petit côté rebelle, mais il restait le livreur de pizza. le genre auquel on file un gros pourboire & à qui on claque presque la porte au nez ensuite.  « premièrement, je suis au régime. » je pointais un doigt accusateur vers lui, comme s'il était censé le savoir. puis, tout en souriant toujours je posais mes doigts sur la fermeture sur le côté de ma robe, mais au lieu de la remonter je la descendais encore de quelques centimètres.  « deuxièmement, tu ne trompe personne pizzaman. je sais que tu fantasme comme un dingue sur moi. » attitude de salope provocatrice ? niveau 10. ma main glissait ensuite sur ma cuisse droite, et quand je remarquais qu'il me reluquait de haut en bas, j'écartais doucement les jambes, légèrement. dévoilant sans pudeur, mes dessous. j'avais certainement trop picolé, je me mettais à faire du rentre-dedans au livreur de pizza, gars qu'en temps normal je détestais comme la peste.

_________________

and she doesn't give a damn
she likes the taste of captain morgan. cigarettes oh she adores them. she can get a little crazy sometimes. tight shirts and mini skirts, her family's rich so she'll never work. and she's always on my mind. well she lives at night and sleeps all day she'll dance and drink her life away. she gets what she wants and doesn't quit, she might as well get paid for it but she doesn't know who i am.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Voir le profil de l'utilisateur
arrivé(e) le : 30/08/2015

MessageSujet: Re: (chez un blond) dérapage imminent   Jeu 3 Sep - 10:56

je la regarde grimper sur le plan de travail, ce ne fut qu'à ce moment que je réalisais que nous étions dans la cuisine, ou certainement une cuisine parmi d'autres de la maison. je n'avais pas vraiment eu l'occasion de rentrer dans ce genre de demeure à part celle de blondie. ces grandes pièces vides me donnaient le vertige, elles manquaient cruellement de vie. « premièrement, je suis au régime. », je rigole doucement. le genre de comportement féminin que je ne supportais pas et encore moins venant de blondie. elle avait une taille de guêpe et ne rien avaler avec tout ce qu'elle ingurgitait comme conneries dans ces soirées, c'était tout sauf bon pour elle. mais je me refusais de lui dire une chose pareille. je repensais à son dos cambré, on pouvait voir le dessin de ses côtes, ça avait un côté excitant d'avoir un corps fragile à manipuler mais je préférais avoir de la chair où m'agripper.
« deuxièmement, tu ne trompe personne pizzaman. je sais que tu fantasme comme un dingue sur moi. ». je souris doucement, puis je la regarde jouer la provocation. elle descendit sa fermeture éclaire, je pouvais désormais clairement comprendre le style de soutien-gorge qu'elle portait. elle poussa son jeu d'avantage en jouant avec ses jambes. je relevais mon regard vers ses yeux avant d'en voir d'avantage. c'était pourtant trop tard, je sentais mon cœur qui s'emballait. je me rapprochais d'elle, décidant de rentrer dans son jeu. je me mis face à elle, entre ses jambes, rapprochant mon visage du sien. ma main droite vint se pose sur son dos, dessinant du bout des doigts sa colonne vertébrale. elle se cambra sous cette petite caresse, dévoilant alors ses envies. la musique augmenta de volume sonore d'un seul coup, comme si les autres avaient décidé de reprendre la soirée. ma main gauche se posait sur sa hanche « tu ne devrais pas jouer à un jeu auquel tu vas perdre. », je déposai un baiser au creux de son cou. alors que ma main droite remontait le long de son dos jusqu'à son cou, je la positionnais en-dessous de son doux visage, commençant à l'étrangler légèrement, par pure provocation. « je pensais que tu voulais faire gémir un petit bourgeois ce soir. », sourire provocateur, je me redresse légèrement pour lui faire face.

_________________
Des actes sur terre, un cri vers l'horizon. @ ALASKA & thanatos.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Voir le profil de l'utilisateur
arrivé(e) le : 02/09/2015

MessageSujet: Re: (chez un blond) dérapage imminent   Jeu 3 Sep - 14:27

bon d'accord, j'aimais la provocation. la provocation et le danger. avec lui, j'avais ses deux choses en une. d'un côté je pouvais jouer la pétasse en puissance qui se sent tellement bonne qu'elle sait parfaitement qu'elle excite n'importe quel gars. il en fallait peu de toutes façons. un mec, tu lui sors une mini-juper et un décolleté plongeant et ça y est, il est aux aguets. je prenais un malin plaisir à jouer la fille irrésistible, mais intouchable. c'était un peu comme regarder un bon gâteau bien sucré dans la vitrine de la pâtisserie en ne pouvant pas y toucher. j'aimais être enviée. avec un amusement certain donc, je m'étais déshabillée d'avantages afin de laisser apparaître un peu plus mon soutien-gorge et avais écarté les jambes de façon provocante. il tentait de détourner le regard, de résister, je le voyais et cela me faisait sourire de plus belles. puis il finit par prendre son courage à deux mains et il s'approchait de moi, se plaçait entre mes jambes, glissait ses mains le long de mon corps, laissant son visage à quelques centimètres du mien. « tu ne devrais pas jouer à un jeu auquel tu vas perdre. » mon corps c'était automatiquement cambré sous ses caresses et mon petit sourire amusé n'avait pas quitté mes lèvres, ses lèvres à lui se déposaient sur la peau de mon cou et je sentis l'envie monter en flèche en moi. il était tout ce que vous voulez, je détestais tout ce qu'il était, mais s'il y avait une chose à admettre, c'était sans aucun qu'il savait s'y prendre avec moi. nous n'avions passé que quelques heures dans les bras l'un de l'autre et pourtant, il connaissait quoi faire pour me rendre dingue. dans les deux sens du terme. je n'étais même pas sûr qu'il en soit conscient. il avait commencé avec douceur, mais rapidement il posait sa main droite sur mon cou et exerçait une légère pression qui m'excitait d'avantages. « je pensais que tu voulais faire gémir un petit bourgeois ce soir. » soufflait-il, il entrait dans mon jeu de provocation à son tour, la suite promettait d'être divertissante. « je fais gémir n'importe qui, n'importe quand. » articulais-je dans un murmure. je posais ensuite mes mains sur le poignet qui agrippait mon cou, sans pour autant lui faire lâcher prise j'approchais mes lèvres des siennes, tellement proches que je pouvais sentir son souffle sur ma peau. je jouais, faisant mine de l'embrasser, avant de me raviser et de plaquer mes mains sur son torse afin de le pousser en arrière. je sautais en bas du plan de travail, puis m'approchais d'un grand miroir disposé dans la cuisine. « mais ce qui s'est passé entre nous n'était qu'un moment de faiblesse, j'ai une tête à m'envoyer le livreur de pizza ? » lançais-je tout en me recoiffant. j'avais une mine épouvantable.

_________________

and she doesn't give a damn
she likes the taste of captain morgan. cigarettes oh she adores them. she can get a little crazy sometimes. tight shirts and mini skirts, her family's rich so she'll never work. and she's always on my mind. well she lives at night and sleeps all day she'll dance and drink her life away. she gets what she wants and doesn't quit, she might as well get paid for it but she doesn't know who i am.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Voir le profil de l'utilisateur
arrivé(e) le : 30/08/2015

MessageSujet: Re: (chez un blond) dérapage imminent   Jeu 3 Sep - 15:13

mes doigts se resserraient doucement contre sa peau, je pouvais sentir son pouls qui ne bougeait pas, restant parfaitement à la même vitesse. «  je fais gémir n'importe qui, n'importe quand. », cette réponse ne m'étonne pas d'elle. elle restait fidèle à elle-même, toujours à vouloir le dernier mot et garder le contrôle. j'adorais lui faire perdre pied, prendre les choses en main pour qu'elle perde ce qu'elle adorait avoir. lorsque ses mains se posent sur mon poignet je détends mes doigts, lâchant l'emprise que j'avais sur elle pour la libérer. elle se leva pour se regarder devant le miroir. je levais les yeux au ciel, cette fille devait s'y regarder toutes les 5 minutes. « mais ce qui s'est passé entre nous n'était qu'un moment de faiblesse, j'ai une tête à m'envoyer le livreur de pizza ? », je rigole doucement, m'appuyant sur le plan de travail, les bras croisés. « tu as surtout une tête à t'envoyer tout le monde. », j'arquais un sourcil. elle avait tout d'une peste, d'une fille facile, d'une allumeuse, je me trouvais chaque fois stupide d'être rentré dans son jeu aussi facilement, mais la tentation avait été trop grande. « c'est pas bien grave, pour me consoler je devrais bien me trouver une autre blonde dans ton genre. vous êtes toutes les mêmes à ces soirées, à vouloir vous rendre intéressante en prenant le premier venu. ». je réenfoncais ma casquette à l'envers. mon jean délavé, mon tee-shirt blanc et mes tatouages apparents trahissaient mon rang social mais les filles défoncés aimaient bien les mauvais garçons. je n'avais pas peur de rester plus longtemps à cette soirée, j'avais finis mon service et je trouverai certainement quelqu'un pour m'occuper. j'étais certain que le blond m'avait déjà oublié, trop défoncé pour s'attarder sur des détails, je n'étais même pas sûr qu'il ait eu le temps de voir mon visage. je sortis mon paquet de cigarette de mon jean ainsi qu'un briquet pour m'en allumer une. la clope au bec, je me rapprochai de blondie pour lui remonter sa fermeture éclaire. j'expirais la fumée dans son visage dans un pur geste de provocation. « quant à toi, vas t'amuser avec les petits puceaux. ».

_________________
Des actes sur terre, un cri vers l'horizon. @ ALASKA & thanatos.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Voir le profil de l'utilisateur
arrivé(e) le : 02/09/2015

MessageSujet: Re: (chez un blond) dérapage imminent   Jeu 3 Sep - 17:34

bon, ok, je veux bien être faible face à mes désirs sexuels une fois, mais fallait pas en faire une habitude. il avait débarqué avec ma pizza préférée un soir où j'étais seule à la baraque, où mes narines étaient pleines de poudre blanche et où j'avais dévalisé notre cachette secrète d'alcool. j'étais défoncée, il était mignon, résultat j'avais fini à califourchon sur lui à le chevauché comme jamais. maintenant, si j'avais pu oublier ce moment, je l'aurais fait avec plaisir. je mentirais si je disais qu'il était nul pour ça, en réalité il avait sans doutes été le meilleur coup masculin que je m'étais fait. pourtant je ne l'avouerai jamais, même sous la torture, et cela ne pouvait plus se reproduire. hein ? « tu as surtout une tête à t'envoyer tout le monde. » je levais mon majeur à son reflet dans le miroir, puis une fois que j'eus arrangé un minimum mes cheveux, je passais un doigt expert autour de mes lèvres afin d'ajuster mon rouge.  « c'est pas bien grave, pour me consoler je devrais bien me trouver une autre blonde dans ton genre. vous êtes toutes les mêmes à ces soirées, à vouloir vous rendre intéressante en prenant le premier venu. » j'eut un petit rire ironique, parce qu'il n'avait pas une chance de pécho ce soir. soirée privée remplie de nanas qui ne baisent que si ton compte en banque possède plus de quatre zéros, minimum. puis je réalisais que la plupart des meufs ce soir étaient défoncées et il n'avait pas tort, elles étaient toutes ou presque bien décidées à s'envoyer en l'air... je le fixais par le miroir, t-shirt, tatoo, jean's, casquette, il avait tout de la racaille de base. ça m'aurait fait sortir une nouvelle remarque désagréable en temps normal, mais j'étais forcée d'admettre que dans certaines occasions, ce look des plus cheap' était carrément excitant. il s'approchait de moi. « quant à toi, vas t'amuser avec les petits puceaux. » me lançait-il après m'avoir enfumé le visage. j'eus un sourire forcé, je me surprenais moi-même à être titillée par l'idée qu'il puisse jouer avec une autre fille que moi. « mon chéri... » commençais-je en posant une main sur sa nuque que je caressais du bout des doigts. « je t'interdis d'essayer de me remplacer avec une de ses pétasses, c'est clair ? » possessive, moi ? évidemment. ma main glissait de sa nuque à sa mâchoire, que j'agrippais à mon tour comme lui précédemment sur mon cou. je plaquais ensuite sans prévenir ma bouche sur la sienne et lui offrait un baiser langoureux, prenant bien soin d'attraper sa lèvre inférieure entre mes dents et de la mordiller. je l'avais fait légèrement saigner, c'est ce que je constatais je m'en détachais et en m'adossant au mur derrière moi, je passais à nouveau mes doigts sur mes lèvres et y essuyais un peu de son sang. je le regardais avec un large sourire, les mains posées sur les hanches, comme dans l'attente d'une réaction de sa part.

_________________

and she doesn't give a damn
she likes the taste of captain morgan. cigarettes oh she adores them. she can get a little crazy sometimes. tight shirts and mini skirts, her family's rich so she'll never work. and she's always on my mind. well she lives at night and sleeps all day she'll dance and drink her life away. she gets what she wants and doesn't quit, she might as well get paid for it but she doesn't know who i am.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Voir le profil de l'utilisateur
arrivé(e) le : 30/08/2015

MessageSujet: Re: (chez un blond) dérapage imminent   Lun 7 Sep - 14:07


_________________
Des actes sur terre, un cri vers l'horizon. @ ALASKA & thanatos.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Voir le profil de l'utilisateur
arrivé(e) le : 02/09/2015

MessageSujet: Re: (chez un blond) dérapage imminent   Mar 8 Sep - 22:01

je n'étais pas jalouse, même si je l'avais été je ne l'aurais jamais avouer. mais j'étais possessive, très possessive et je n'avais aucun mal à admettre cela. depuis gamine d'ailleurs, on pourrait se dire qu'une fille comme moi, qui avais toujours tout eu été du genre généreux... pas vraiment. du moins, pas avec les garçons. j'avais couché avec lui et en faisant ça j'avais plus ou moins décrété que je serais la seule. je détestais la concurrence, je détestais le partage, il était à moi et rien qu'à moi. j'allais être une véritable garce avec n'importe quelle fille pouvant l'approcher. il ne savait clairement dans quoi le pauvre petit s'était engagé. je venais de lui offrir un baiser des plus passionnés, et je lui rendis évidemment son sourire avec malice tandis qu'il s'approchait de moi. « je croyais qu'on avait pas le droit à la jalousie. » j'allais ouvrir la bouche pour lui sortir que je n'étais absolument pas jalouse, mais je n'en eus par l'occasion. il prit les devants, je n'étais que poupée de chiffon dans ses mains alors qu'il me soulevait, faisant en sorte que j'enroule mes jambes autour de sa taille. il était direct, un peu brut, c'était exactement ce que j'aimais. sans tarder il avait plaqué sa bouche sur la mienne et nos langues c'étaient tout aussi rapidement mises à danser l'une avec l'autre. mes bras avaient entouré son cou, mes mains dans ses cheveux, notre échange de baiser était d'ailleurs tellement intense que j'en fit tomber sa casquette. la musique retentissait toujours mais à vrai dire, tout ce sur quoi je me concentrais désormais était le rythme de sa peau contre la mienne. j'aurais aimé dire que c'était l'effet de l'alcool, de la drogue, mais le fait est que ses mains sur mon corps me donnaient des frissons dans le bon sens du terme. il me rendait dingue, complètement. je m'abandonnais dans ses bras musclés, tout comme la dernière fois. j'avais tellement envie de lui à ce moment précis. je m'apprêtais d'ailleurs à descendre ma main droite jusqu'à son entre-jambes quand nous furent interrompus. « b tu fous qu... oh ! » une de mes "amies" venait de franchir la porte de la cuisine et c'était stopper net, cocktail à la main. ce n'était pas me découvrir dans une situation pareil qui lui donnait cet air choqué, mais plus avec qui je me trouvais. notre échange de baiser c'était stopper, mais je restais toujours perchée dans ses bras. je me pinçais les lèvres alors qu'ils me fixaient tous les deux, attendant certainement une explication ou une parole de ma part. « t'es le mec qui vient de nous ramener la bouffe, c'est ça... ? » demandait-elle, elle savait qui il était. j'étais persuadé qu'elle se réjouissait déjà d'aller répéter ça, cette peste. je me raclais la gorge, me détachant de lui. « et bien, la nouvelle cam' de brady marche vraiment d'enfer ! » m'exclamais-je comme pour expliquer pourquoi j'étais sur le point de coucher avec lui, pour la seconde fois. dans mon cercle d'amis complètement superficiel, si tu couches avec une "racaille" du genre de sacha, t'es catalogué avec lui. j'avais une image à préserver. « il m'a sauté dessus j'y peux rien, moi ! il a dû me prendre pour une fille de joie de son quartier pourri. » je ris, elle mêlait ses rires aux miens. j'étais fausse, je le devais. je n'osais pas vraiment faire face à sacha, alors je restais dos à lui, piquant le cocktail de la fille.

_________________

and she doesn't give a damn
she likes the taste of captain morgan. cigarettes oh she adores them. she can get a little crazy sometimes. tight shirts and mini skirts, her family's rich so she'll never work. and she's always on my mind. well she lives at night and sleeps all day she'll dance and drink her life away. she gets what she wants and doesn't quit, she might as well get paid for it but she doesn't know who i am.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Voir le profil de l'utilisateur
arrivé(e) le : 30/08/2015

MessageSujet: Re: (chez un blond) dérapage imminent   Mer 9 Sep - 13:49

je sentais mon cœur qui commençait déjà à s'emballer. je laissais ma casquette tomber en arrière alors que je renforçais mon étreinte. j'avais oublié à quel point ses lèvres pouvaient être douces. ma langue dansait avec la sienne, mes mains parcouraient son corps comme si je la découvrais pour la première fois. je sentais également ses mains sur moi, cherchant son chemin. « b tu fous qu... oh ! », elle se décolla de moi, fixant la fille qui venait de rentrer avec un regard légèrement affolé. je la laissais retomber doucement au sol, sachant pertinemment la scène qui allait suivre. « t'es le mec qui vient de nous ramener la bouffe, c'est ça... ? », j'arquais un sourcil en me tournant vers la demoiselle. « qu'est-ce que ça peut bien te... », mais Blondie me coupait déjà la parole. « et bien, la nouvelle cam' de brady marche vraiment d'enfer ! », elle s'éloignait. je la regardais faire son cinéma d'un regard désapprobateur. « il m'a sauté dessus j'y peux rien, moi ! il a dû me prendre pour une fille de joie de son quartier pourri. », j'avais horreur qu'on se foute ainsi de ma tête. je ramassais ma casquette au sol, sentant un élan de colère m'envahir. je détestais quand elle réagissait ainsi, surtout en ma présence. je l'observais siroter son cocktail alors que les deux pestes riaient à l'unisson. remettant ma casquette sur ma tête, je sortis de la pièce en passant devant elle. « crois-moi, tu es une fille bien plus facile qu'elles. », je regardais l'état de Blondie, son teint pâle, les cheveux emmêlés suite à nos baisers échauffés et sa robe à moitié retirée. « tu te fondrais à merveille dans le paysage des trottoirs de la ville. », je sortis de la pièce sans me retourner, je me dirigeais vers le salon afin de me servir un verre. je posais ma casquette sur la table, je recoiffais et améliorais ma tenue afin de mieux passer dans le paysage. je vis dehors des personnes se baigner dans la piscine. je me décidais alors à me mettre en boxer et les rejoignit. une fois dans l'eau, mon verre à la main, j'étais au même niveau qu'eux, je pouvais très bien me faire passer pour qui je voulais.

_________________
Des actes sur terre, un cri vers l'horizon. @ ALASKA & thanatos.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Voir le profil de l'utilisateur
arrivé(e) le : 02/09/2015

MessageSujet: Re: (chez un blond) dérapage imminent   Mer 9 Sep - 15:52

la majeure partie du temps, j'agissais de la sorte sans ressentir le moindre remords. j'étais le genre de garce qui s'assumait, pourtant c'était différent en sa compagnie. j'sais pas trop pourquoi, mais face à lui je me sentais tellement vulnérable, ça me faisait flipper. j'avais aucun complexe avec mon corps, par exemple, mais pour ce qui était question de sentiments, c'était une autre histoire. j'aimais pas assumer ce que je ressentais, comme la putain d'attraction de ce gars sur moi. il n'était pas du tout mon type, je n'étais sorti qu'avec des gars de mon milieu social, lui et moi n'avions clairement rien en rapport. je comprenais donc vraiment pas pourquoi il m'attirait comme un aimant, et ça me foutait sur les nerfs. donc pour compenser, je jouais la salope de base en public. je sentais son regard noir poser sur moi et je n'osais pas me tourner et lui faire face. il s'approchait de nous, et je me raidis. « crois-moi, tu es une fille bien plus facile qu'elles. » j'avais la tête légèrement baissée, puis je me risquais à le regarder dans les yeux. « tu te fondrais à merveille dans le paysage des trottoirs de la ville. » ajoutait-il, pour garder la face, je lui offris un large sourire de biatch. puis il sortit de la pièce et emportait mon sourire avec lui. je tentais de retourner à la fête, me remettre dans l'ambiance, profiter comme pour occulter de ma mémoire cet échange de baisers. le truc, c'est que je n'y arrivais pas. je zigzaguais entre les gens sans leur porter attention, j'envoyais bouler chaque mec s'approchant de moi sans même poser les yeux sur eux. je titubais, mes yeux se posaient sur la baie vitrée là où je remarquaient que la moitié de la fiesta se terminait dans la piscine. je le remarquais alors, verre à la main, une pétasse pendue à son cou. les nerfs me montaient immédiatement. je sortis sur la terrasse, une bouteille de champagne à la main. je défis la fermeture éclair de ma robe et la laissais glisser le long de mon corps, puis je m'avançais jusqu'aux chaises longues là où je posais mes fesses. en sous-vêtements, je buvais au goulot de ma bouteille tout en observant la scène. bah aller, envoyez-vous en l'air en public ! pensais-je. mon expression faciale me trahissait probablement, mais ça me gavait tellement que je ne faisais pas l'effort de faire semblant. et voilà qu'elle se mise à l'embrasser dans le cou, je rois que c'était trop dans mon état. je me dirigeais vers l'eau, fort heureusement ils n'étaient pas très loin du bord. je vidais intentionnellement le fond de ma bouteille sur les faux cheveux de cette pétasse. elle se mise alors à hurler comme une hystérique et m'insulter, probablement, mais je ne l'écoutais même pas. en réalité je le fixais lui, dans les yeux tout le long. puis tout calmement, je me relevais et décidais de me tirer de cette fête aussi naze que ses invités. je poussais quelques personnes sur mon chemin et ne pris même pas la peine de ramasser ma robe, au lieu de ça je retirais mes chaussures et les attrapais avant de me mettre en direction de la sortie du jardin. quelle soirée à la con. quel pauvre con. puis moi, quelle conne d'être jalouse d'une pimbêche comme l'autre là ! je déraillais complètement ce soir. les ch'veux en bataille, le maquillage qui coule, je titubais sur la route à une heure tardive en simple sous-vêtements de tendelle noir.

_________________

and she doesn't give a damn
she likes the taste of captain morgan. cigarettes oh she adores them. she can get a little crazy sometimes. tight shirts and mini skirts, her family's rich so she'll never work. and she's always on my mind. well she lives at night and sleeps all day she'll dance and drink her life away. she gets what she wants and doesn't quit, she might as well get paid for it but she doesn't know who i am.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (chez un blond) dérapage imminent   

Revenir en haut Aller en bas
 

(chez un blond) dérapage imminent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Orthophoniste chez un jeune enfant
» Visite chez l'ophtalmologiste
» Petit passage chez Séphora : Craquage MUFE & UD
» En ce moment chez leclerc: Le trio Cam
» De la folie chez MAC Edouard Herriot à Lyon !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COOKIE THUMPER :: cape town, south africa :: IN Cape Town-